• - triste et belle
    et toi
    et toi aussi tu es triste et beau

    - j'ai l'impression que tout ce qui me conserne est triste
    oui ba les deux enfin je ne sais pas je pensais que personne à part moi pouvait comprendre ça
    c'est moi
    c'est tout

    - un sourire triste un peu
    comme
    la melancolie

    - je la mange au petit déjeuner la mélancolie
    je l'avale et toute la journée
    je la digère

    - et moi aussi je l'aspire par tous les pores de ma peau
    c'est pour ca que ca me touche


    tu es
    beau
    tout simplement
    je ne parle pas (que) de l'apparence ^^

     

     



    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Un grand bol d'espoir blanc.
    pourquoi restes-tu perché dans le ciel ?
    je t'attends en bas. j'ai l'amour sur la figure.
    je t'attends au milieu de la foule.
    la foule qui se noie dans mes yeux.
    la foule. les mains dans le ciel.
    je te tends ma renaissance.
    par terre.


    votre commentaire

  • Une proie qui attend son prince. Un chaperon rouge qui attend son prédateur. Une princesse qui attend son loup. Un bout de papier qui traîne. un numéro de téléphone qui coule sur l'encre noir. Le joint qui s'envole en fumée. On a la fumée au ventre et un point sur nos têtes. les cibles d'une flèche. Un distance enfumée. Une proie.

    votre commentaire
  • C'est comme ça que ça fait le silence, c'est quand on entend rien du tout à l'intérieur que ça sonne creux.

    Encore un effort.

    Encore un effort.

    Ce soir je vais droit dans le mur te rejoindre, il y a les angles obliques qui nous regardent de travers. Ca passe au travers de moi comme la lumière du jour, ça reste un peu pour moi comme un souvenir embrumé, le matin.

    Les quais, l'odeur du café, j'en parlerais pendant des heures à qui saura m'écouter, en silence.

    Tiens fort ma main, putain, tiens fort ma main, moi je ne lâcherais pas. Tu laisse partout pour moi, des petits bouts de toi que je ramasserais à la petite cuillère, j'en ferais un patchwork infini que je ne garderais que pour moi dans l'ombre de nos silence, la distance entre nous, je tends fort les bras et je ferme les yeux.

    Putain c'est bon.

    Putain je bande.

    Putain j'y crois.


    votre commentaire

  • petit bout de colle. qui se frotte au sol. tu me rejoins à l'envers de tout. pour y renaître dans une étoile en forme de coeur. là. où l'espace n'y est qu'antimatière . les bombes sont tombés. Les bombes nous ont lancés. flotte nage court. dégrafe les cicatrices. petite coupure en couture. je n'y retrouve que le pire dans l'agréable autre fois. autre toi. dans une boîte en vers pleine d'eau, vers. verdâtre. théâtre. petit sur la scène on y voit nos anges en espace.

    votre commentaire